Err

Suivez-nous
Livraison rapide
On prépare votre colis
en 48H
Paiement
100% sécurisé
CB, chèques
Service client
Besoin d’aide ?
Contactez-nous !
NATUREL & BIO
Certifié par Ecocert
Cruelty free
Magazine
  Retour aux billets

MAGAZINE AVRIL 2018 - ESPRIT APICIA



POURQUOI LES ABEILLES 


SONT-ELÑLÑES SI FASCINANTES ?






Elles ont la réputation de piquer ceux qui les mettent en danger mais ces ouvrières millénaires sont surtout des insectes à l’intelligence rare, capables de produire des trésors pour nous, les hommes. On vous donne 6 raisons de les hisser au rang de reines.

_








Elles sont une piece maitresse de notre planete


 

Sans les abeilles, la plupart des cultures disparaîtraient. Elles sont en effet les championnes de la pollinisation (fertilisation entre plantes en fleurs de la même espèce). Quelle que soit leur variété, elles pollinisent un très grand nombre de plantes vitales pour l’homme. Sans elles, nos ressources et l’équilibre de la planète seraient donc fatalement mis en péril. Or, les abeilles sont en déclin. En cause : la maladie et la dégradation de leur habitat (à cause notamment des pesticides). A nous, donc, de les protéger. 


_


Elles ont (plus de) 1000 visages.


Vous croyez peut-être qu’il n’existe qu’une petite poignée d’espèces d’abeille. En réalité, on en connaît aujourd’hui plus de 25 000 et beaucoup sont encore à découvrir. Chacune a ses spécificités et participe à sa manière à notre eco-système. On vous met au défi de reconnaître la prochaine abeille qui tentera de siroter votre jus pressé !



_


Elles ne datent pas d’hier.


La première espèce d’abeilles connue existait il y a 270 millions d’années. Cela fait 8000 ans que l’homme récolte leur miel.  En occident, l’apiculture s’est développée au Moyen-Age tandis que l’Egypte produisait déjà du miel il y a 4500 ans. Autant dire que l’ensemble des ressources produites par les abeilles constitue un trésor de bienfaits depuis des millénaires. Rien d’étonnant de constater qu’elles se hissent au rang d’influenceuses jusque dans la sphère économique puisque leur activité contribue pour plus de 187 milliards par an à la richesse mondiale. Rien que ça. 



_


Elles sont hyper-travailleuses



7 espèces produisent du miel. Seules deux de ces espèces ont été domestiquées. Les colonies d’abeilles mellifères constituent bien souvent un spectacle très impressionnant. Régies comme un superorganisme, elles s’organisent autour de la Reine, des ouvrières et des mâles. La Reine est la mère de chaque abeille de la ruche (elle pond plus de 2000 œufs par jour !). Et sa descendance hérite de ses caractéristiques. On a en effet observé qu’une Reine de mauvaise humeur, engendrait une colonie…de mauvaise humeur.

_


Elles produisent de l’or.

Miel, propolis, gelée royale, pollen…les produits issus de la ruche détiennent à eux seuls un éventail extra-large de vertus médicinales et dermatologiques. Alors que le miel est reconnu pour ses propriétés hydratantes (grâce à sa teneur en eau florale), énergisantes, antioxydantes et cicatrisantes, la gelée royale est une des substances les plus riches de la nature. Sa teneure exceptionnelle en nutriments essentiels favorise le renouvellement cellulaire, préserve l’élasticité de la peau et lui apporte un joli coup de fouet. La propolis (déjà utilisée par les armées romaines sur les plaies) est un antiseptique, un antibactérien, un fongicide et un cicatrisant extraordinaire. Le pollen n’est pas en reste. Très riche en acides aminés essentiels, vitamine E, vitamines du groupe B, caroténoïdes, et polyphénols, il soulage les peaux sèches et abîmées, protège les cellules cutanées du processus de vieillissement et renforce la flore intestinale. 

_


ELES SAVENT MENER LA DANSE

Qui a dit qu’il fallait savoir parler pour se faire comprendre ? Pour maintenir les réserves de la colonie et signaler les meilleurs sites de nourriture, les butineuses ont mis au point un système de communication unique : elles dansent ! En traçant des figures en forme de huit et en jouant avec les angles directionnels, la cadence, le frétillement des ailes et la longueur de leur ballet, elles communiquent avec une grande précision. Olé !



Rédigé le  25 avril 2018 14:30  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site
 
Newsletter Suivez l'actu