Suivez-nous
Livraison rapide
On prépare votre colis
en 48H
Paiement
100% sécurisé
CB, chèques
Service client
Besoin d’aide ?
Contactez-nous !
Offre parrainage
Invitez vos amis et gagnez
des bons d'achat !
Magazine
  Retour aux billets

MAGAZINE JUILLET 2018 - LE DOSSIER


LE DOSSIER DU MOIS




POUR UNE BEAUTÉ CLEAN

IDENTIFIER LES INGRÉDIENTS TOXIQUES POUR LA PEAU OU L'ENVIRONNEMENT






Le grand public est de plus en plus averti : la cosmétique conventionnelle utilise une majorité d’ingrédients synthétiques, issus pour la plupart de la pétrochimie. Si l’industrie conventionnelle clame haut et fort que ses produits ne sont pas dangereux sur le court terme (et c’est vrai), quid de l’impact sur notre santé sur le long terme et quid de l’impact de leur production et de leur dégradabilité sur l’environnement ?


_







Voici les ingrédients les plus polémiques (et que vous ne trouverez jamais dans vos produits Apicia) :




Les parabènes  


C conservateurs chimiques très bon marché largement utilisés dans l’industrie conventionnelle. Décriés comme cancérigènes par certains.

Ce qu’il faut scruter sur l’étiquette :
Les ingrédients dont le nom se termine par paraben (facile!!), par exemple butyparaben, methylparaben…



Les silicones

La cosmétique conventionnelle les adore! Car ce sont eux qui permettent d’obtenir des textures ultra douces. Mais… ce sont littéralement des matières plastiques, avec un impact catastrophique sur l’environnement (et cela va sans dire, le plastique n’apporte aucun bienfait à votre peau ou à vos cheveux...).

Ce qu’il faut scruter sur l’étiquette :
Les ingrédients qui finissent en -one ou -oxane comme dimethicone, cyclohexasiloxane…



Les huiles minérales


Corps gras inerte majoritairement issus de la houille ou du pétrole (oui oui, l’industrie conventionnelle vous fait appliquer des cosmétiques issus du pétrole – même si bien sur ces huiles sont traitées afin qu’elle soit consommables.) Leur bilan écologique est également catastrophique.

Ce qu’il faut scruter sur l’étiquette :
Des noms tels que paraffinum liquidum, mineral oil, cera microstallina…




Le sodium laureth sulfate


Tensioactif que l’on retrouve dans la plupart des gels douche et shampoings du marché, car c’est lui qui permet aux solutions de mousser. Cependant, le sodium laureth sultate est très irritant et dessechant. Préférons des tensioactifs naturels doux pour la peau, comme ceux présents dans les pains de savon (on pense notamment à la peau de nos bébés et de nos enfants).




Le phénoxyéthanol


Conservateur décrié par de nombreuses études pour être un perturbateur endocrinien, allergène et cancérigène. A traquer absolument, dans nos soins comme dans ceux de nos enfants.


Ce qu’il faut scruter sur l’étiquette :
Phénoxyéthanol ou phénoxytol




Rédigé le  27 juin 2018 15:06  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site
 
Newsletter Suivez l'actu