Err

Suivez-nous
Livraison rapide
On prépare votre colis
en 48H
Paiement
100% sécurisé
CB, chèques
Service client
Besoin d’aide ?
Contactez-nous !
NATUREL & BIO
Certifié par Ecocert
Cruelty free
Magazine
  Retour aux billets

MAGAZINE OCTOBRE 2018 - DEVELOPPEMENT PERSONNEL


DEVELOPPEMENT PERSONNEL




L'ART ET LA MANIÈRE D'ATTEINDRE SES OBJECTIFS






Il y a dans les changements de saison comme un appel à la nouveauté. Mais pour relever le défi de ces petits et grands projets, il faut s’y préparer. Car mieux que l’envie, la réalisation sera votre succès de l’année !


_






Regarder dans le rétroviseur



Pour clarifier vos objectifs, il est nécessaire de vous positionner mentalement un an auparavant : « Quels objectifs m’étais-je fixé(e) l’année dernière ? », « Ce sont-ils réalisés ? » « Ai-je vite laissé tomber ? », « Les ai-je modifié au cours de l’année ? ». Cela vous aiguillera sur votre manière de procéder. L’auto-critique positive est ainsi constructive. De quoi affiner les contours de vos projets en évitant les faux-départs.



 
Evaluer votre capacité de réalisation



Pour chaque objectif, essayez de préciser quelles en seraient les implications et quelles capacités vous détenez pour les surmonter. Exemple : Vous souhaitez évoluer professionnellement mais avez besoin pour cela de faire une formation. Une des questions à vous poser : « Dans quelle mesure puis-je adapter ma vie de famille et mon quotidien à de nouveaux horaires inhérents à cette formation du soir ? ». Exemple 2 : « Vous aimeriez lancer un blog sur votre passion. ». Questions : « Suis-je prête à me lancer dans l’apprentissage de données techniques et informatiques liées à mon blog ? Vais-je pouvoir le nourrir de façon régulière ?» Exemple 3 : « Je souhaiterais aller vers le zéro déchet ». Questions : « Suis-je prêt(e) à changer totalement ma façon de consommer ? » « A prendre du temps pour cuisiner ? ». Ces questions ne sont pas là pour anéantir vos motivations mais au contraire pour dessiner le squelette concret de votre projet afin qu’il ne s’écroule pas au bout de 2 mois. 




Mettre au point une stratégie du petit pas



Pour atteindre des objectifs réalisables, il faut avant tout établir un plan d’action qui tienne la route car vous risquez de prendre peur face aux difficultés ou à l’ampleur de la tâche. Il est bénéfique d’y aller étape par étape comme le suggère Stéphane Degonde, entrepreneur, auteur et conférencier : « Si l’on considère que le projet est abouti quand on a atteint le sommet à 5000 mètres de haut évidemment, cela est effrayant, long et fastidieux. On entrevoit la multitude d’embuches sur le parcours et le chemin qui serpente longuement entre la vallée dans laquelle on se trouve et le sommet de la montagne vers lequel on tend. Pour maîtriser cette peur, il faut adopter la logique du « petit pas ». Cela passe par le découpage du chemin en étapes. L’objectif suivant n’est pas d’atteindre le sommet mais de monter la prochaine marche.
De quoi prendre confiance en soi et porter un regard différent sur le chemin qui reste à parcourir. »   




Adopter la règle des 2 minutes



Ce qu’il  y a de compliqué avec les missions que l’on se donne, c’est qu’elles peuvent facilement être freinées par l’ennemi juré des projets : la procrastination (ou l’art de remettre au lendemain ce que l’on peut faire le jour même.) David Allen, consultant américain spécialiste de la productivité partage une méthode concrète dans son best-seller Getting This Done (Disponible en France sous le titre : « S’organiser pour réussir », ed. Alisio). Parmi les stratégies proposées, la « règle des deux minutes » s’applique en deux points : 

1 : Tout ce qui prend moins de 2 minutes doit être réalisé de suite (faire sa vaisselle du soir, lancer une machine, envoyer un mail, etc.).  

2 : Vous motiver à faire quelque chose ne doit pas prendre plus de 2 minutes. Il est démontré qu’impulser l’action amène à en faire plus. Vous avez comme objectif de manger plus sainement ? Motivez-vous en 2 minutes pour vous préparer chaque matin un smoothie vitaminé. Vous voulez faire plus de sport ? Vous avez 2  minutes pour chausser vos baskets et sortir courir. Vous voulez monter un projet pro ? 2 minutes suffiront à ouvrir votre ordinateur pour écrire les premières lignes de votre business plan. 




Réévaluer ses objectifs


Savoir se remettre en question est une des clés de la réalisation. Redimensionner son objectif, le penser autrement, mettre de côté certains de ses aspects, tout cela n’est pas le signe d’un échec. Au contraire, cela indique que vous faites preuve de pragmatisme. Une qualité fondamentale pour aller au bout de ses projets.



Rédigé le  24 oct. 2018 14:15  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site
 
Newsletter Suivez l'actu